• Parcs & Jardins
  • Toitures végétales

Toitures Végétales

DANS  L’AIR DU TEMPS  LES TOITURES VÉGÉTALES SONT PRÉSENTES DANS NOTRE PAYSAGE ET NOTRE CULTURE DEPUIS LONGTEMPS. ON REDÉCOUVRE AUJOURD’HUI LEURS VERTUES SURTOUT EN MILIEU URBAIN. TOUTEFOIS, CRÉER ET ENTRETENIR UNE TOITURE VÉGÉTALE DANS UNE DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE DURABLE RELÈVE SOUVENT DU DÉFI. LE GOUTTE À GOUTTE NOUS PERMET DE MAINTENIR UNE ACTIVITÉ VÉGÉTALE AFIN D’OPTIMISER L’EFFICACITÉ EN MINIMISANT LES APPORTS D’EAU. DE NOMBREUX SYSTÈMES SONT PROPOSÉS, ET À CHACUN D’EUX CORRESPOND UNE APPLICATION NETAFIM.
 

REPONSES A LA NORME HQE (HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE)

Cible n°1 :  relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement extérieur
- Restitution d'espaces verts en toiture.
- Intégration du bâtiment dans le paysage.

Cible n°2 : choix intégré des procédés et produits de construction
- Produits renouvelables.
- Protection supplémentaire à l'étanchéité.

Cible n°4 : gestion de l’énergie, amélioration de l'inertie thermique des bâtiments

Cible n°5 : gestion de l’eau

Cible n°8 :    
- Confort hygrothermique.
- Humidification de l'air ambiant.
- Amélioration du confort en été et en hiver.

Cible n°9 :    
- Confort acoustique (effet de masse).
- Absorption des sons.

Cible n°10 :    
- Confort visuel (Amélioration du paysage urbain).
- Esthétique des bâtiments.

Cible n°13 : qualité de l'air


LES AVANTAGES DES TOITURES VÉGÉTALES SONT NOMBREUX:

•    EFFETS MINIMISANT ET RETARDANT SUR LES EAUX PLUVIALES
-Effet  retardant de plusieurs heures sur les eaux pluviales, limitant l’engorgement des réseaux et stations de traitement.
- Piégeage et utilisation des eaux pluviales.

•    ACTIONS THERMIQUES ET BIOCLIMATIQUES SUR LE BÂTIMENT
- Isolation thermique complémentaire.
- Effet de micro climatiseur dû à la transpiration des plantes et l’évaporation de l’eau du substrat, si le sol en est suffisamment pourvu.
- 3 à 4°C de moins sur le dernier étage soit 25 à 30 % d’énergie en moins pour la climatisation.

•    CONTRIBUTIONS SANITAIRES
- Piégeage des particules.
- Émission d’oxygène.
- Fixation des polluant volatils.

•    CONTRIBUTION À LA BIODIVERSITÉ
- Réintroduction de plantes et animaux dans le milieu urbain.
- Amélioration et stabilisation au biotope.

•    AUGMENTATION DE LA DURABILITÉ DE L’ETANCHEITÉ.        

•    AMÉLIORATION DU RENDEMENT DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES   

 

DEUX GRANDS TYPES D’AMÉNAGEMENT SE DISTINGUENT :
LES TOITURES VÉGÉTALES DE TYPE INTENSIF ET DE TYPE EXTENSIF.
LEUR CHOIX , SOUVENT GUIDÉ PAR LA CAPACITÉ DE CHARGE DU BÂTIMENT INFLUENCERA FORTEMENT LE CHOIX DU SYSTÈME D’ARROSAGE ET SA GESTION.

 

Malgrès un choix végétal adapté, les toitures végétales restent un milieu extrême (températures, ensoleillement, faible rétention en eau...). L’absence d'arrosage peut avoir, dans certains cas, des conséquences graves sur les végétaux (disparition, sélection, invasion) et donc sur le système global de la toiture végétale, l'irrigation permet tout aussi bien d'élargir l'offre végétale (biodiversité) et maintenir les végétaux en activité durant les périodes de sécheresse.
L’aspersion présente sur cette application trop d'inconvénients (projections, ruissèlement...). Le goutte à goutte est largement supérieur. Il présente le double intérêt d'être souple dans sa gestion et très  économe en eau. A l'extrême, avec une gestion différente, on peut aussi bien obtenir une végétation luxuriante ou simplement restreindre les apports d'eau au minimum pour maintenir l'activité végétale durant les périodes rigoureuses. Le choix du système et sa rigueur lors de son installation restent toutefois primordiaux.

Imprimer

Site by NGSoft.
Remember my preferences