Réussir ses murs végétaux

  • Homogénéité du débit des goutteurs: Les goutteurs autorégulés délivrent un débit identique sur une grande plage de pression. Cela permet un arrosage de précision sur de grandes longueurs mais aussi sur des différences de hauteurs importantes.

  • Limiter les ruissellements: Le faible débit des goutteurs permet une meilleure diffusion de l’eau dans les substrats ou les supports. Il offre ainsi la possibilité de temps d’arrosage plus longs pour compenser les temps de remplissage importants dus à la verticalité.

  • Compenser le manque de capacité de rétention en eau: Les goutteurs Netafim sont conçus pour des arrosage fréquents. Cela permet une gestion plus fine des fréquences et des temps d’arrosage.

  • Se prémunir de l’effet de siphonnement: Les goutteurs AS (Anti-syphon) interdisent l’intrusion de particules lorsque le système devient dépressionnaire après l’arrêt de l’arrosage. Sans cela les risques de colmatage seraient important.

Gérer la verticalité :

  • Créer des zones par niveau: Pour une meilleure gestion de l’arrosage, il convient de diviser le mur en plusieurs zones distinctes sur sa hauteur. Les zones les plus hautes sont souvent les plus exposées au soleil comme au vent, Elles demandent alors plus d’arrosage que les zones basses moins exposées et qui bénéficient de l’eau de percolation des zones supérieures. Pouvoir différencier la gestion de ces différentes parties est donc essentiel.

  • Automatiser: Les murs végétaux sont des systèmes fragiles et évoluent dans la saison et le temps. Les systèmes d’automatisation et d’aide dans la gestion des arrosages se doivent d’être fiables et adaptés. La gamme de programmateurs et de capteurs Netafim vous apportera la technologie nécessaire à la bonne gestion de vos créations.

  • Fertilisation: L’homogénéité et la rusticité des goutteurs Netafim offrent la possibilité d’apports de nutriments indispensables pour la vigueur et la pérennité des végétaux installés.

FAQs

FAQ - On nous pose souvent la question…

  • Quel espacement entre les lignes ?

  • Comment se protéger des risques de colmatage ?

  • Quelle durée d’arrosage ? 

    Il convient dans un premier temps de connaitre la pluviométrie de votre installation, donc la capacité de votre système d’arrosage en apport L/m² ou mm/m² (10 L/m² = 1 mm/m²).
    Dans un deuxième temps il vous faut connaitre le besoin en eau journalier de votre culture (Kc) et l’evapo-transpiration potentielle de la période (ETp)
    L’arrosage doit compenser les déficits de pluviométrie, il faudra donc soustraire les pluies de vos apports.
    Par exemple pour une culture tomate au stade floraison de 3eme bouquet : le besoin (Kc) est de 0.9 x l’ETp. Si l’ETp est de 6 mm/jour, les besoins seront alors de 5.4 l/jour. Le goutte à goutte a des goutteurs tous les 30 cm avec un débit de 1.6 l/h par goutteur, soit une pluviométrie de 5.3 L/h. Il faudra alors ici arroser 62 minutes / jour.
    Ces temps d’arrosage doivent etre ajustés en fonction des variétés car il existe une grande variabilité de besoins dans une même espèce végétale.

  • Les racines peuvent-elles boucher le goutte à goutte enterré ?

    Avec du goutte à goutte posé a même le sol le risque d’intrusion racinaire est nul, mais il est présent quand le goutte à goutte est enterré. Dans le cas d’une irrigation en goutte à goutte enterré, il faut impérativement installer des goutteurs anti-intrusion racinaire : UNITECHLINE ou BIOLINE. Il est également nécessaire d’éviter de longues périodes sans arrosage.

Solutions recommandées pour la végétalisation verticale

Technet™ Category.Products

Technet™

Lire la suite
UniTechline™ AS Category.Products

UniTechline™ AS

Lire la suite

Prévisions météo pour

Contactez-nous

Contactez-nous

Contactez-nous et nous pourrons discuter de ce dont vous avez besoin.

Contactez-nous